Découvrez le parcours des alumni

Product Owner vs Product Manager : Les 6 différences

Découvrez les 6 différences entre product manager PM et product owner PO : rôles, salaires, compétences, évolutions…
Author

Dans le secteur du Product Management, les postes de Product Owner et de Product Manager sont parfois mal compris. Si ces deux rôles relèvent chacun de la gestion d’un produit tech (site web, application mobile, API…) les deux métiers ne sont absolument pas synonymes. De plus, différentes définitions coexistent selon l’entreprise et ses besoins.

Dans cet article, on revient sur ce que sont Product Managers et Product Owners, pour comprendre les différences principales !

Le rôle du Product Manager

Tout d’abord, définissons ce qu’un Product Manager n’est pas, malgré les idées reçues :

  • Il n’est pas seulement un chef de projet : son rôle dépasse la coordination entre les parties prenantes d’un projet.
  • Il n’est pas, à l’inverse, uniquement responsable de la stratégie.
  • Il n’est pas manager : bien que responsable de l’avancement de diverses équipes, ces dernières ont leur propre N+1.
  • Il n’est pas uniquement concentré sur la solution et les fonctionnalités à implémenter au produit : il doit, en amont, effectuer un travail de fond afin de bien comprendre et prioriser le problème, pour ensuite réfléchir aux solutions.

Le Product Manager a 5 missions principales :

1. Définir la vision produit, la stratégie produit, et la roadmap.

Une vision produit s’aligne sur la vision de l’entreprise pour communiquer la proposition de valeur d’un produit sur le long terme. Ensuite, la stratégie produit définit les actions concrètes et les outils de mesure utilisés pour atteindre l’objectif de la vision produit. Enfin, la roadmap précise les projets de développement à mettre en place sur le court terme et les temporalise. Pour en savoir plus, lisez notre article sur la vision produit.

2. Prioriser, à plusieurs échelles :

  • Entre les projets : C’est le processus de création d’une roadmap. Selon les ressources de l’équipe, il faut prioriser les initiatives : quel projet mettre en avant? Quelle fonctionnalité suivra ensuite? Pour approfondir ce sujet, lisez notre article sur la roadmap.
  • Au sein d’un projet : Quel problème utilisateur ou client cherche-t-on à résoudre, précisément? Pour cela, on met en place des méthodologies de priorisation, comme la méthode RICE (Reach, Impact, Confidence, Effort). 

3. La discovery :

Comprendre les problèmes utilisateurs, et y trouver la solution appropriée. Cette phase de recherche est nécessaire et importante pour dépasser son intuition, et s’assurer que l’équipe produit travaille sur la solution optimale. Pour cela, on s’appuie sur plusieurs outils:

  • La recherche utilisateur, via par exemple des interviews et des user tests pour observer leur comportement,
  • La data
  • Des discussions en interne avec des collègues en lien avec les utilisateurs au quotidien, comme les customer success managers,
  • Un benchmark de la concurrence, pour comprendre les solutions déjà implémentées ailleurs pour résoudre un problème similaire.

4. La phase solutions (specs + delivery) :

Suite logique à la phase de discovery, il s’agit ici d’utiliser les conclusions des recherches afin de spécifier les solutions qui répondent aux problèmes utilisateurs et suivre leur développement. À travers un document intitulé spécifications fonctionnelles (ou “specs” pour les intimes), on explique aux développeurs les tenants et aboutissants de la fonctionnalité à développer. Suivant une méthodologie Scrum, les phases de sprint durent généralement 1 ou 2 semaines, et les réunions stand-up permettent de travailler main dans la main avec les développeurs durant toute la période de développement de la solution.

5. Le lancement produit :

On mesure le succès de la fonctionnalité grâce aux KPI définis précédemment en comparant les chiffres réels aux objectifs, on observe les utilisateurs et leur comportement face à l’utilisation de la solution, et potentiellement, on itère sur la solution.

Le framework du double diamant résume bien le rôle du Product Manager : à lire de gauche à droite, on traverse les étapes du Problème (comprenant la discovery et la définition) et de la Solution (qui incluent le développement, la delivery) pour conclure sur le lancement. 

Pourquoi une structure en diamant ? 

Durant ces deux phases, l’objectif est de diverger pour mieux converger. Pendant la phase problème, on explore en cherchant à comprendre les utilisateurs via diverses méthodes, pour ensuite pouvoir prioriser. Pendant la phase solution, on imagine de nombreuses solutions potentielles que l’on filtre pour n’implémenter que celles retenues.

Dans l’idéal, un product manager répartit son temps de travail en consacrant 60% du temps de projet sur la phase problème, et 40% sur la phase solutions.

Le rôle du Product Owner

Si les Product Managers ont donc un rôle à 5 missions, les Product Owners, eux, se concentrent sur une seule d’entre elles : la delivery. Ils ne s'occupent donc pas de la partie stratégique au niveau de la définition de la roadmap, ni de la phase de discovery.

Ils sont responsables de la gestion du backlog produit

Cette liste, destinée aux développeurs, précise les tâches et leur niveau de priorité, généralement sur les deux prochains sprints. Ils ont un devoir de clarté et de sens du détail dans la rédaction des tâches et des spécifications, afin de transmettre au mieux les solutions sur le produit : edge cases, plans de tests…

Tourné autour des structures Agile, les PO doivent maîtriser les méthodologies comme Scrum et Kanban. 

S’assurant de mener le projet à bien, leur rôle est proche de celui de chef de projet.

Product Owner et Product Manager, c'est le même métier ?

Si les deux métiers ont pour objectif le développement produit, ils ne se positionnent pas sur le même périmètre. Voici un tableau récapitulatif pour comparer les deux métiers.

NB : traditionnellement on va utiliser le nom “chef de produit” pour parler de produits non digitaux (ex : Chef de produit chez L'Oréal), et Product Manager pour les produits tech. 

PM et PO : les écarts de salaire

En général, les Product Owners touchent un salaire un peu inférieur à celui des Product Managers :

  • Un.e PO touche 45k€ /an (Source : Glassdoor)
  • Un salaire de PM atteint en moyenne 53k€ (Source : LPC) 

Quant aux alumnis de Noé, le salaire à la sortie est de 56k€ /an en moyenne, dont :

  • 53k€ pour les Product Managers,
  • 67k€ pour les 17% d’alumni entrant en poste en tant que Senior PM.

Retrouvez dans notre article dédié toutes les infos sur le salaire de product manager.

PO vs PM : quelles différences de rôles et de responsabilités?

Comme spécifié précédemment, les PM sont responsables de toutes les étapes du cycle de vie du produit. Les PO, eux, sont uniquement responsables de la partie Delivery.

Pourtant, il ne faut pas sous-entendre que les Product Owners sont simplement une fraction de PM : ils endossent une responsabilité différente, et les deux positions peuvent s’avérer complémentaires. 

Grâce à leur dimension plus stratégique, les Product Managers tendent à répondre plutôt au “Why”, tandis que les Product Owners, en communication directe avec les développeurs, répondent au “What”. On vous explique tout sur ce comparatif :

Quelles compétences pour un PO vs. PM ?

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir PO ou PM ?

Pour devenir Product Manager, il est important d’acquérir certaines connaissances, plus que des hard skills concrètes. 

Voici quelques qualités que les bons PM endossent :

  1. Être orienté vers l’utilisateur, ou “user-centric”. Les Product Managers doivent être capable de se mettre dans la peau de l’utilisateur afin de bien comprendre ses besoins. S’il n’est pas aligné avec les demandes produit des utilisateurs, alors les fonctionnalités implémentées ne seront pas utilisées ou créeront de la frustration. Il faut donc développer un sens de l’empathie.
  2. Avoir un état d’esprit analytique et structuré : Il faut savoir comprendre, catégoriser, utiliser et prioriser des données venant de sources différentes ayant des formats variés (data, user, collègues, vision, concurrence…), et en sortir des conclusions claires et représentatives.
  3. Avoir le sens design/produit : Être capable d’apporter un regard critique sur l’UX/UI du produit, et comprendre ce qui marche et ne marche pas.
  4. Trouver le bon équilibre entre assertivité et humilité : les Product Managers font le lien entre de nombreuses équipes, mais ne sont experts d’aucune. Il faut donc garder une certaine humilité et un sens de l’écoute, tout en gardant une posture de chef de projet, avec pour mission de mener le projet à bien.
  5. Avoir un esprit d’équipe et un bon relationnel, puisqu’un.e Product Manager travaille au quotidien avec de nombreuses équipes :
  • Développeurs,
  • Design,
  • Sales,
  • Business,
  • Marketing,
  • Leadership,
  • Opérations...

Au-delà de ces qualités, les Product Managers doivent acquérir un certain nombre de connaissances.

  • Bien connaître ses utilisateurs : En développant cette compréhension de l’utilisateur sur le long-terme, on se facilite un peu plus la tâche pour le prochain projet et l’on devient véritablement la voix de l’utilisateur dans l’entreprise. Attention, cette compréhension ne vient pas d’une simple intuition, mais bien à force de user research et d’observation.
  • Bien connaître le produit : Son fonctionnement, sa puissance et ses limites, les flows d’utilisation… Ainsi, on évalue plus facilement la faisabilité d’une solution.
  • Connaître sa concurrence. Il faut donc tester les produits concurrents autant que possible.
  • Définir le succès pour les projets : déterminer les bons KPIs à suivre, pour mesurer efficacement les objectifs.

Pour devenir Product Owner, trois qualités sont indispensables :

  • La gestion de projet
  • La gestion des différentes parties prenantes (citées plus haut), avec qui interagir tout au long du projet.
  • La maîtrise des méthodologies Agiles, comme Scrum et Kanban.

Les Product Owners suivent-ils la même formation que les Product Managers ?

Il existe des formations dédiées pour devenir un Product Owner, comme PSPO ou SAFe. Ces formations sont purement théoriques, alors que la partie pratique, fortement demandée par les recruteurs, est totalement omise. Non sélectives, durant souvent moins d’une semaine et de qualité très variable, avec des méthodes d’examen par QCM rendant l’apprentissage de vos erreurs difficile, elles sont peu complètes et donc peu recommandées.

Pour devenir Product Manager, Noé vous forme à toutes les dimensions du métier, et vous aide à trouver un métier dans le Product. Bootcamp intensif et sélectif de 4 semaines, la formation comprend une méthodologie professionnalisante reconnue. Pour en savoir plus, passez un premier appel d’information via ce lien

Est-ce qu'un Product Owner peut être un Product Manager ?

Comme expliqué plus tôt, les Product Owners se concentrent sur une seule partie des missions du Product Manager. Ils peuvent donc être Product Manager, à condition de développer des compétences pour les deux autres dimensions de PM :

  • La stratégie : Savoir développer la vision produit, la stratégie produit, et la roadmap
  • La discovery

A-t-on besoin des 2 : Product Owner ET Product Manager ?

Certaines entreprises ont les 2 au sein de l’équipe produit. Mais dans de nombreuses startups, une seule personne prend à charge les deux rôles. Ici, les Product Managers adoptent la dimension de Product Owner, et s'occupent également de la delivery.

Dans certaines entreprises, notamment où l’on retrouve une bonne culture produit, les Product Managers sont assistés par une équipe Tech qui endosse un rôle plus important dans la delivery.

Il subsiste une confusion sur les deux termes dans de nombreuses entreprises : Il n’est pas rare de voir les termes utilisés de manière interchangeable, ou utilisés pour désigner le même rôle. Lorsque vous postulez pour des postes en produit, retenez bien que le nom n’est pas très important : il faut surtout se concentrer sur le descriptif de la fiche de poste.

Sur ces deux offres d’emploi, l’une est pour un poste de Product Owner, et l’autre est pour un Product Manager.

Une offre de Product Owner

Un offre de Product Manager

Lequel est le plus important : Product Owner PO ou PM Product Manager ?

Les 2 rôles sont importants.

Attention néanmoins aux entreprises qui recrutent uniquement des Product Owners. Cela peut indiquer que la stratégie produit est décidée de manière “top down”. L’équipe produit n’a ici que très peu de responsabilités, et exécute simplement la décision du leadership. La culture produit peut en pâtir, car les étapes de stratégie et de discovery sont cruciales.

Quel est le poste logique après Product Owner : Product Manager ?

Le Product Manager ayant plus de responsabilités qu’un Product Owner, L’évolution de carrière PO→PM est une suite logique, et une voie que beaucoup empruntent. La delivery étant une étape cruciale et complexe, il est important de bien la maîtriser : un PM ayant eu une expérience en tant que Product Owner a donc un avantage.

Les Product Owners et managers utilisent-ils les mêmes outils ?

Missions différentes, outils différents.

On retrouve dans la boîte à outils d’un PM : 

  • Amplitude, Mixpanel, Spreadsheets, SQL pour l’analyse de données,
  • Harvestr ou autres pour la recherche utilisateurs,
  • RICE ou méthodologies équivalentes pour la priorisation,
  • Figma pour collaborer avec l’équipe design, ou pour lui-même s’il endosse ce rôle.

Quant au Product Owner, il utilise plutôt :

  • Notion, Google Docs pour définir les specs,
  • JIRA,
  • Github.

PO vs PM : mêmes évolutions de métiers / carrières ?

Pour un Product Manager, la première étape est d’évoluer vers un poste qui requiert plus de management : Senior PM. Ensuite, deux options s’offrent à un SPM :

  • Continuer vers un poste managérial avec plus de responsabilités, comme Lead PM ou Head of Product, puis VP Product et CPO.
  • Évoluer vers de l'expertise dans un domaine particulier : vous êtes alors Principal PM, et êtes la référence sur un sujet précis (intégrations, stratégie de partenariat…)

Conclusion :

Les Product Managers prennent en charge la stratégie du développement produit, la partie de recherche de problèmes et de solutions, que l’on appelle “discovery”, ainsi que la partie delivery, qui concerne le développement et du lancement de la nouvelle fonctionnalité aux utilisateurs. Les Product Owners s'attellent uniquement à cette dernière étape. Les qualités nécessaires et les parties prenantes des deux rôles sont donc bien différentes. Pourtant les deux sont souvent confondus, si bien qu’il faut faire attention à la description du poste auquel vous postulez, plutôt qu’à son intitulé.

Vous voulez en savoir plus sur la formation de 4 semaines de Noé ?
Prendre un rendez-vous d'information